Les Vignobles Cruchon et Fils, une Histoire de Famille

 

 

 

 

En 1956, à la suite du gel, la quasi-totalité du vignoble est perdu.

 

Le grand-père de Frédéric Cruchon, Mr Jean Taudin plante de nouvelles vignes, et il sera à l’initiative de la création de la cave Saint Roch, à Queyrac, avec un groupement de vignerons.

Il en fût le président durant 30 ans.

 

En 1987, Jean Pierre Cruchon fait l’acquisition de parcelles en AOC Médoc sur la commune de Gaillan Médoc.

Parmi ces parcelles, trois sont situées sur un hameau nommé Chante-Merle sur le cadastre (Parcelles B1212, B1213 et B1205).

La parcelle 1205 est plantée en 1988 et Mr Cruchon décide alors de prendre comme nom de Château le nom originel de la parcelle « Chantemerle ». Le nom sera enregistré auprès de l’INPI en 1993.

A ses débuts, Mr Cruchon porte sa récolte à la Cave Saint Roch sur la commune de Queyrac.

 

En 1989, construction d’un hangar à matériel.

 

En 1995, il sera transformé en chai. Cette même année, Jean Pierre Cruchon décide de vinifier dans ses chais situés sur la propriété.

 

En 1996, pour la première année de vinification, après avoir obtenu son BTSA viticulture, Frédéric Cruchon rejoint son père Jean Pierre.

 

Frédéric Cruchon met son dynamisme et son ambition au service du domaine.

 

Le château Chantemerle comprend alors neuf d’hectares de vignes, un cuvier et un chai à barriques de 200 m² chacun. Cela représente environ 400 hectolitres de vins vinifiés et élevés en méthode traditionnelle.

 

En 1997 construction d’un chai à barriques.

En 1998, construction du premier chai de stockage à bouteilles, puis de conditionnement pour la commercialisation des vins.

En 2008, Frédéric Cruchon devient le gérant du château Chantemerle. Depuis ses premières vinifications, il a su prendre possession du domaine et s’investir dans l’amélioration du vignoble mais aussi des infrastructures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Frédéric Cruchon